cv   xavier gérard viennot

Janvier  2009

 

Xavier Viennot, 64 ans, est directeur de recherche CNRS. Il travaille essentiellement sur la combinatoire, en interaction avec les mathématiques, l’informatique et la physique. Il a fondé en 1980 une école de combinatoire énumérative et bijective qu’il a dirigé une vingtaine d’années au sein du LaBRI, Université Bordeaux I.


Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm (1965-69), X.Viennot est agrégé de mathématiques (1969, rang 2ème) et titulaire d’un Doctorat d’Etat (1974) de l’Université Paris 7. Son directeur de thèse était M.P.Schützenberger, académicien des sciences, pionnier du renouveau de la combinatoire en France. Entré au CNRS en 1969, X.Viennot a été chercheur successivement  à l’Université Paris 7, puis Strasbourg et Bordeaux I (depuis 1980). Il a été nommé directeur de recherche 1ère classe en 1991. Il a passé deux ans à l’Université de Californie San Diego, comme post-doctorant puis professeur invité. Il a passé deux ans à l’Université du Québec à Montréal et a été trois ans professeur associé à cette même Université. Il a été invité (“visiting fellow”) dans les prestigieux instituts MSRI (Berkeley), Mittag-Leffler (Suède), Banff (Canada), Newton Institut (Cambridge), Schrödinger Institut (Vienne), Tata Institute (Inde). Il a été nommé professeur associé à l’Université de Nankai en Chine. Il a obtenu en 1974 la médaille A.Châtelet pour ses travaux en algèbre, et en 1987 la distinction de « professeur modèle » de l’Université de Wuhan en Chine. La médaille d’argent du CNRS lui a été décernée en 1992 pour ses travaux en combinatoire et automatique non linéaire. En 1996 il a obtenu la prestigieuse « Megyunya fellowship » de l’université de Melbourne.


Le domaine de recherche principal de X.Viennot est la combinatoire énumérative, algébrique et bijective. Les mathématiques combinatoires connaissent actuellement un renouveau spectaculaire. Un nouveau paradigme, le « paradigme bijectif » est en train de révolutionner la combinatoire classique, et par là-même, certains domaines des mathématiques pures et appliquées et de la physique théorique. Cette attitude est la spécificité de l’équipe bordelaise de X.Viennot qui a ainsi créé une école de pensée de réputation internationale. Le large champ pluridisciplinaire de ses activités a  amené X.Viennot à appliquer ou faire interagir la combinatoire énumérative et bijective avec les mathématiques pures (algèbre, analyse), l’informatique théorique (algorithmique, théorie des langages, calcul formel), l’infographie (synthèse d’images d’arbres et de paysages), l’automatique non linéaire (théorie du contrôle), la physique théorique (modèles résolubles en physique statistique, systèmes loin de l’équilibre PASEP, physique des fractals et du chaos, gravitation quantique) ainsi que la biologie moléculaire (structures secondaires d’ARN). Depuis 2006, il dirige le projet interdisciplinaire (maths-informatique-physique) ANR MARS dans ce nouveau domaine appelé “physique combinatoire”.


X.Viennot a écrit deux livres et publié environ 80 articles de recherche dans des revues internationales de mathématiques, informatique et physique. Il a donné plusieurs centaines de conférences invitées, communications, séminaires et colloquia dans divers pays : Allemagne, Angleterre, Australie, Autriche, Canada, Chine, Chili, Croatie, Danemark, Espagne, Etats-Unis, France, Inde, Indonésie, Israël, Islande, Italie, Russie, Suède, Suisse, Singapour, Venezuela. Citons le Séminaire BOURBAKI, SIGGRAPH et IMAGINA.


Il a donné de nombreux cours dans diverses universités et centres de recherche: pendant une dizaine d’années à l’Ecole Normale Supérieure à Paris dans le cadre du magistère de mathématiques et informatique, cours de 3ème cycle à Paris et Bordeaux, en physique au CEA Saclay, ainsi qu’à l’étranger : San Diego, Montréal, Florence, Mumbai, Tienjin, Melbourne, Caracas. Pendant de nombreuses années il a contribué au développement de la combinatoire à l’Université de Florence ainsi qu’au Laboratoire de Combinatoire et d’Informatique Mathématique (LACIM) de l’Université du Québec à Montréal. Il a aussi aidé à a mise en place d’un centre de recherche de combinatoire à l’Université de Nankai, premier centre dans ce domaine sur le continent asiatique. Tant à Bordeaux qu’à Montréal, il  a eu directement 11 élèves en thèse et a contribué à la formation à la recherche d’une dizaine d’autres. Certains sont devenus professeurs ou directeur de recherche au CNRS, et par filiation de directeur à élève, X.Viennot est « arrière grand-père ».


Une des activités de X.Viennot est aussi la vulgarisation des mathématiques et de la science. Le « paradigme bijectif » lui permet de transmettre la passion de la recherche contemporaine à des professeurs et élèves des lycées et collèges en France et au Québec, ainsi qu’à travers des conférences « grand public ». Il a fait aussi des essais à l’école primaire. Avec M.Pig Lagos, conteuse, et les violonistes M.Freudentheil et G.Duchamp (également mathématicien et informaticien), il a fondé l’association Cont’Science qui a pour but la promotion et la divulgation scientifique associée à l’oralité (contes et légendes du monde entier) et la musique.



Résumé des recherches (document pdf, 5 pages)


cv complet avec

rapport d’activité scientifique

(selon les critères définis par le CNRS)

(document pdf 7,7 Mo, 70 pages)